Toujours plus loin : JACKALOPE accueil Hawk et PLG cet été

Toujours plus loin : JACKALOPE accueil Hawk et PLG cet été

Jackalope grandit chaque année, et ce, grâce à vous tous! Votre participation grandissante nous aide à amener le Jackalope toujours plus loin et pour cette édition, on compte sur vous pour faire partie de la fête. Nous sommes très humbles, mais quand Tony Hawk et PLG sont de la partie, ensemble, tous les deux, sur un vert, on peut s’attendre à un spectacle hors du commun !

Oui oui, vous avez bien lu !!! Nous avons réussi, grâce à Vidéotron et Samsung à créer l’engouement de l’été en accueillant ces deux légendes du skateboard.

Ayant fait de ce sport d’action leur vie, ils continuent de faire tourner les têtes auprès de toutes foules, jeunes comme âgées. Montréal, étant considérée comme la capitale du skateboard au Canada, amène les deux athlètes  qui se disent heureux/stoked de pouvoir participer au plus grand festival de sports d’action au Canada. On ne s’attend à rien de moins qu’un moment mémorable et que les festivaliers sortent du Parc olympique en ayant le puissant désir de monter, ou de remonter sur une planche !

Une chose est certaine, on s’attend à voir tout un show le 19 août prochain à l’Esplanade Financière Sun Life du Stade olympique !

Photo de Tony Hawk inc.

Hawk

 

Hawk, qui était un jeune hyperactif avec ses mèches «beach blond» typiquement californiennes, a grandi dans la capitale du skateboard et a finalement réussi à associer son nom à la discipline.

Fin connaisseur du milieu du skateboard ou non, on identifie facilement le familier visage de Anthony Frank Hawk, aka Tony Hawk, aka Birdman.  Peu importe l’âge, la nationalité, le sexe, ce serait difficile pour qui que ce soit de passer la main au savon après avoir donné un « high five » à cette légende.

Par ses spécialités étant la demie-lune (vert) et les half-pipes larges qui se transitionnent de l’horizontale à fond plat à des côtés verticaux, il demeure le roi dans la jungle des skateparks. C’est à 9 ans, dans son entrée de cour à San Diego qu’il a mis pied pour la première fois sur une planche à roulettes (son pied droit au devant de la planche en appui, faisant de lui un «goofy»). Peu de temps après, à l’âge de 12 ans,  il gagne à plusieurs reprises le premier prix dans les concours de skateboard amateurs à travers la Californie.

Depuis, il ne cesse de pratiquer ce sport qui l’anime depuis si longtemps, on se souvient d’ailleurs encore de l’atterrissage du légendaire « 900 » de Tony en compétition aux X Games de 1999.  

Maintenant 49 ans et père de 4 enfants, on peut dire que la flamme de Tony continue de bruler avec force vu son implication continuelle et son engagement dans une multitude de plateformes tournant autour du skate. Ses plus grands exemples étant ses nombreuses compagnies reliées à la planche à roulettes (Birdhouse étant la plus connue) , sa série de jeux vidéos qui cartonne depuis 1999 (Tony Hawk’s Pro Skater), dépassant 1 milliard en ventes, un « tour» de sports extrêmes (Tony Hawk’s Boom Boom HuckJam tour, qui a vu le jour en 2002), ainsi que ses nombreuses apparitions  à la télévision et dans les films.

Le voir en vrai ? On serait fou de manquer ça !

Premier atterrissage du 900 en compétition par Tony Hawk aux X Games 1999

Photo de Tony Hawk inc.

Pierre-Luc Gagnon

 

Pierre-Luc (PLG) a grandi à Boucherville, sur la rive sud de Montréal. Comme les skate parks de cette ville se couvrent de neige entre 4 à 6 mois par année, on peut dire que PLG vient d’un endroit un peu moins tropical que Hawk. Cependant, ayant été piqué par la «bibitte» du skate dès l’âge de 8 ans, PLG, et son père très impliqué dans la vie sportive de son fils, on construit le premier skate park intérieur de la ville. Cela l’a grandement aidé à se former en tant qu’athlète, gagnant ainsi son premier concours en 1992. À partir de là, la carrière de PLG est montée aussi rapidement qu’une planche sur un vert ramp, catégorie dans laquelle PLG se démarque en offrant aux publics des mouvements complètement hallucinants.

C’est lorsqu’il a gagné le Vans Warped tour en 1996 (tour à travers l’Europe et les États-Unis) que Vans lui a donné un contrat et un budget pour voyager, ce qui l’a aidé à quitter Montréal pour explorer de nouveaux terrains de jeux. Avec 9 ors, 10 argents et 2 bronzes aux X Games à travers sa carrière, on peut réellement dire que PLG est un athlète qui persévère, qui fonce et qui réussit de manière constante. Tony Hawk lui-même le dit  «Il faisait des choses en compétition que tu ne voyais tout simplement pas des autres skateurs, car c’était beaucoup trop difficile et osé !».

Depuis quelques années, PLG habite dans la capitale non officielle du skateboard, la Californie, endroit où il ne peut rouler, du moins marcher sans se faire reconnaitre ou approcher par un admirateur. Aujourd’hui père d’un petit garçon de 2 ans, il exerce toujours le sport et compétitionne quand il en a l’occasion. Tout comme Tony, il participe à des événements pour promouvoir le «lifestyle» du skate: un monde qui ne tourne pas autour des marques et des commanditaires, mais bien autour de la passion et du simple plaisir de pouvoir faire ce qu’on veut, quand on veut sur sa planche. Dans les mots de PLG « Quand tu arrêtes le skate, tu arrêtes de vivre » .

Pierre-Luc Gagnon dans un Switch 360. Photo par Brian Shamanski

C’est à ne pas manquer le 19 août prochain, le festival de sports d’action JACKALOPE réunira l’un des meilleurs skateboarder de tous les temps et l’un des athlètes professionnels québécois les plus médaillés toutes disciplines confondues. Tony et PLG offriront une démo en soirée (remis au lendemain en cas de pluie) en compagnie des talentueux Evan Doherty, Lizzie Armanto, Kevin Staab et Elliot Sloan de la tournée Tony Hawk and friends.

Je ne sais pas vous, mais nous on ne se peut plus ! On se voit là-bas !

Vous voulez un billet ? Achetez-le dès maintenant ICI  !

Festival Jackalope 2016 au Parc Olympique. Photo par Blizzard Média

Jackalope