Montréal underground par Babas Levrai : Montréal est mon terrain de jeu

Montréal underground par Babas Levrai : Montréal est mon terrain de jeu

Charles Deschamps. Crédit photo : Babas Levrai

Je suis arrivé à Montréal en 2005.  À cette époque, le Island Crew était encore dans les rues, Berri Square n’avait pas encore d’échiquier et d’events, le Peace Park était illégal et le seul skatepark était sur la rive sud. J’ai commencé la photographie 2 ans après mon arrivée, à l’époque, je travaillais le soir dans un restaurant, ce qui me laissait les journées pour arpenter les rues de Montréal. Chaque jour était différent, il y avait toujours une nouvelle tête qui apparaissait et souvent, celles-ci appartenaient à des touristes. Mon appareil photo m’a permis rapidement de rencontrer des personnes aussi variées qu’intéressantes. Montréal était mon terrain de jeu, et il l’est encore.

Dave Boots

 

Dave est une légende, en plus d’être le maire non officiel du Peace Park. Il connait plus d’histoires sur Montréal que n’importe qui d’autre. Son documentaire unique a permis de rendre le spot légal, ce qui est très rare dans les grandes villes. Dave a clairement aidé notre communauté à être mieux appréciée par les gens qui ne skatent pas, et c’est pour cela je ne pourrai jamais assez le remercier.

Kickflip, à l’Université de Montréal. Crédit photo : Babas Levrai

Raph Docq

 

Encore un français ! Mais celui-là sort du lot : c’est un pâtissier hors pair de profession qui passe son temps à parcourir le globe avec son skateboard. Quand il est venu à Montréal, il a laissé ses marques sur tous les spots où je l’emmenais. La photo a été prise durant son dernier jour en ville et ça n’a pris que deux essais. Seulement 2 personnes ont skaté ce pont.

50-50, dans le Mile End. Crédit photo : Babas Levrai

Gabriel Jeanson

 

Je ne sais pas ce qu’il se passe à Sherbrooke, mais il y a beaucoup de gens talentueux qui émergent de là, et pas seulement dans le monde du skateboard. Ce qui est génial avec Gab c’est qu’il n’a jamais peur d’essayer quelque chose qui le dépasse et il repousse ses limites à chaque fois. Il ne lâche jamais tant que ce n’est pas landé. C’est de loin le meilleur skateur de Sherbrooke !

Nollie Noseslide, le Stade olympique. Crédit photo : Babas Levrai

Alex Noël

 

Avec Alex, on rentre jamais bredouille : il est super consistant sur ses trucs et toujours super patient avec moi, qui est toujours en train d’expérimenter avec mes flashs. Ça fait très longtemps qu’on n’a pas shooté ensemble. Si tu vois ça, appelle-moi!

Backward Nosegrind, Champs de Mars. Crédit photo : Babas Levrai

Anthony Cribier

 

Il fait partie de la nouvelle génération de skateurs à Montréal. Originaire de France, il passe son temps à faire le voyage entre les 2 pays. Même si les spots sont beaucoup moins faciles ici, ça n’a pas l’air de le déranger pour autant. Le jour de cette photo, on venait juste de se rencontrer, j’étais censé shooter une autre personne qui finalement avait choké. Antony a sauvé ma journée avec ce Ollie durant une belle soirée d’été.

Ollie, sur Edouard Montpetit. Crédit photo : Babas Levrai

Jhossan Rodriguez

 

Ça fait tout juste un mois qu’il vient d’arriver à Montréal avec sa blonde, et avec son sac de trucs hors du commun, il ne laisse personne indifférent. Je pense qu’il va rendre mon été très intéressant !

Boneless sur Saint Antoine. Crédit photo : Babas Levrai