Le Québec au top…littéralement

Le Québec au top…littéralement

Compétition Highline en Chine. Crédit photo : Julien Desforges

Quatre Québécois participant à la première compétition de trick highline (ever), où 9 highlines de 50 à 350 mètres de long à des hauteurs hallucinantes étaient installées, ont marqué l’histoire.

Anthony Hotte, Guillaume Fontaine et Sam Volery sur le podium en Chine. Crédit photo : Julien Desforges

En gros la highline, c’est quoi ?

C’est une version en extrême hauteur de la slackline, qui demande beaucoup plus d’équilibre et de skills, vu la différence assez extrême de perception spatiale. La slackline est tellement longue que la tension est beaucoup moins forte, rendant chaque pas plus demandant que celui d’avant.

Julien Desforges, propriétaire de Slackline Montréal  est un ambassadeur de la highline à Montréal et voyage régulièrement pour son métier. En plus d’apporter le show aux spectateurs, il y participe, faisant en sorte que la discipline se fait connaître à travers plusieurs événements, compétitions et démos  (dont C2 Montréal) !

Julien Desforges, C2 Montréal. Crédit photo : Paul Eifert

C2 Montréal. Crédit photo : Paul Eifert

En juillet, il s’est rendu en Chine pour la première compétition internationale de trick highline (une nouvelle variante de la slackline). L’événement comptait au total 16 participants, dont quatre québécois. Si on fait le calcul, c’est 25 % de la compétition. Québec for the win ! By the way, watch out parce que l’histoire qu’on va vous raconter des deux ptits jeunes de l’Estrie qui se sont ajoutés à dernière minute à cette compétition de highline en Chine est assez incroyable merci.

Dans une entrevue avec Tribu Expérientiel, Julien racontait qu’il avait découvert ces deux jeunes, Guillaume et Anthony, de 18 et 19 ans au festival de highline du Canyon St-Anne en septembre dernier. Il les a recroisés à Ascot Corner, où les gars s’installaient pour se pratiquer jour et nuit, et ce n’est même pas une exagération.

Certains passent leur après-midi en vélo, d’autres la passent en monocycle sur une highline.

Journée typique pour Guillaume et Anthony…en monocycle

La passion, devenue leur lifestyle était assez pour les faire rayonner à  l’international : ils ont terminé 1er et 2e contre des participants venant de France, Suisse, Allemagne, Chine, Canada, États-Unis, Italie et UK.

« Le plus loufoque dans toute cette histoire est que Guillaume Fontaine et Anthony Hotte sont arrivés en Asie en tant que simples participants invités afin de combler des sièges laissés vacants par d’autres adeptes de slackline »

-La Tribune

Bravo les gars ! On a hâte de voir ce que vous allez faire au JACKALOPE